L'élégance du terroir

 

L'élégance du terroir

Château La Nerthe

Le vignoble du Château La Nerthe est une mosaïque de 57 parcelles sur lesquelles on retrouve les 4 grandes familles de sols de Châteauneuf du Pape et les 13 cépages de l'appellation. Le domaine est cultivé en agriculture biologique (certification ECOCERT) depuis 1998. Les vignes occupent 92 hectares dont 60 autour du Château et 32 à quelques centaines de mètres plus à l'Est sur le fameux plateau de la Crau.

L’ensemble de ces parcelles couvrent la totalité de la diversité des sols de l’appellation faisant du style de La Nerthe l’expression entière de la complexité de Châteauneuf du Pape.

Jouissant d'une situation exceptionnelle, le domaine est composé de terrasses et de coteaux typiques des sols châteauneuvois. Autour du Château, on trouve une majorité de sables, de marnes et d'argilocalcaires riches des fameux galets avec quelques zones très calcaires plus propices aux vins blancs. Les 32 hectares sur le secteur de La Crau reposent sur un sol de type argileux, recouverts de galets roulés avec quelques touches de grès. La nature de chacune des parcelles, l’âge de la vigne sont pris en compte dans la conduite culturale.

L'élégance du terroir

92 hectares, 57 parcelles

Au pied du Château se trouvent les vignes historiques :  Le Clos de Beauvenir et Les Cadettes.

Les vignes de roussanne dominent l'encépagement du Clos de Beauvenir complété par le grenache blanc. La cuvée des Cadettes est l'assemblage des plus vieilles vignes du domaine, grenache, syrah et mourvèdre. Sur le plateau de la Crau, le grenache est roi. Les galets roulés, l'argile en profondeur et l'exposition au Mistral lui confèrent une situation unique. Le mourvèdre, quant à lui, se plaît dans les sols plus humides en profondeur mais tout aussi chauds que le grenache. Pour ces raisons, son jardin se situe sur la partie sud de la Crau et du lieu-dit Escondudes. La syrah, est plus malléable et s'adapte mieux aux différents sols. Les sols chauds et caillouteux de Cansaud, les sables de la Nerthe lui conviennent parfaitement.

 

 

L'élégance du terroir

Le style des vins

Les cépages

Les 13 cépages de l'appellation sont cultivés pour produire des vins élégants, très complexes, aux arômes délicats. Le grenache, la syrah, le mourvèdre et le cinsault dominent l'assemblage des vins rouges. Le grenache blanc, la roussanne, la clairette et le bourboulenc donnent naissance à des vins blancs expressifs et équilibrés. La vendange à juste maturité donne libre expression à la finesse de chacun des cépages.

L’élégance est particulièrement révélée pour le grenache et le mourvèdre qui sont à Châteauneuf proche de leur limite septentrionale, conditions toujours très propices à une expression fine et délicate du caractère du cépage.

La vinification et l'élevage

Cette délicatesse est conservée grâce à un travail d’extraction s’apparentant plus à de "l’infusion". La vinification parcellaire permet d’obtenir l’expression unique de certains terroirs. Les raisins, vendangés à la main, sont triés sur table. Eraflés, ils sont dirigés vers les cuves de vinification. En fonction des terroirs et de la qualité gustative des raisins, la vinification a lieu en cuve inox ou bois. La cuvaison commence par une phase de macération préfermentaire à froid de 12/24 heures. Puis la fermentation alcoolique se déclenche. Les levures qui l'assurent sont des levures indigènes propres à notre terroir. La température de fermentation est contrôlée pendant toute la durée de la fermentation. Remontages et pigeages sont réalisés pendant la fermentation afin d'assurer la meilleure extraction des composés du raisin. La cuvaison dure environ 3 semaines puis les vins sont écoulés, en demi-muids, fûts, foudres et dans les cuves en pierre pour la fermentation malo-lactique. Une fois cette deuxième fermentation terminée, l'élevage commence pour une durée de 12 mois. Ce n'est qu'à l'issue de cet élevage que l'assemblage sera réalisé. 

Depuis le millésime 2001, les vins du Château La Nerthe sont mis en bouteille dans un flacon créé à son identité afin de marquer son atypisme.